AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sanglant combat.PV Alecto.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seavan Lit

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 23
Peuple : Sans-coeur
Age RP : 20
Fonction : Général des Armées
Date d'inscription : 21/06/2008

Feuille de personnage
Niveau: 10
Expérience:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Sanglant combat.PV Alecto.   Lun 25 Aoû - 1:24

Aujourd'hui était un jour spécial.Le roi avait décidé de féter on ne sait quelle orgie particuliérement réussie (les prisonniers avaient -parait-il- hurlé jusqu'a cinq heures du matin) et il avait organisé un combat d'aréne entre Seavan,dont la réputation de guerier n'était plus à faire, et un quelconque meurtrier...Qui avait massacré une cinquantaine de personnes,dont quatorze gardes,avant d'être maitrisé au bout de plusieurs heures de lutte.Non pas que l'acte soit génant en lui même,mais il avait dit avant cela que l'empereur n'était pas pouvait rien contre lui.Un crime passible de la peine de mort,mais l'empereur lui vait magnaninement donné une chance qui n'en était pas une.Affronté Seavan était semblable à la peine de mort.Mais on suffrait plus avant.L'organisateur du spectacle,un petit homme trapu et aux cheveux disparates,leur avait expliqué avant le début du combat que le peuple et surtout le roi voulaient voir du beau spectacle.Que les deux hommes les divertissent,et le survivant serait récompensé.Seavan recevrait un bonus faramineu sur son salaire deja élevé,et le prisonier serait gracié.

Le jeune homme se foutait pas mal de l'argent,ne sachant deja plus trop que faire de celui qu'il possédait deja.Mais plaire à son roi lui importait plus que tout,car il le voyait comme une sorte de divinité vivant sur terre.Il se résolut donc à donner du beau sport à son public,et se prépara,enfilant son gilet et son pantacourt de combat,maillés à l'intérieur.Il prépara son squelette,l'organisant pour pouvoir sortir des pointes à partir de n'importe quel endroit.Les craquements secs que produisait cette opération firent reculer les gardes,apeurés par leur général,réputé capable de tuer sur un coup de tête.Ils poussérent même un soupir de soulagement quand la lourde grille qui l'empéchait jusqu'alors de pénétrer dans l'aréne s'ouvrit.

Il s'avança lentement,sans un mot ou un geste pour la foule.En face de lui,son adversaire levait les bras et réclamait des aclamations.Il baignerait bientôit dans son sang,et les derniers sons qu'il entendrait seraient ceux de la foule en délire applaudissant son jeune général.Oui,trés bientôt.Pour l'heure,il fallait saluer l'empereur,et Seavan mit un genoux à terre,courba la tête,et porta la main sur son coeur.Aprés cela il voulurent commencer le combat,se positionnant tout deux sur des cercles se faisant face et éloignés de trente trois pas du centre de l'aréne,marqué par une petite dalle circulaire rouge planté solidement dans le sable.Le jeune homme profita du discours d'introduction du commentateur,dont la voix était amplifié par un enchantement des pierres,pour détailler son adversaire.

Celui-ci portait comme arme une sorte de lourde masse ornées de pointes.Cette derniére était entiérement métallisée,ce qui ne manqua pas d'amuser le jeune combattant.L'adversaire serait intéressant,puiqu'il portait sans effort apparent un objet d'au moins cents kilos.Sinon,il éait habillé d'une simple protection faites de plusieurs couches de cuir bouilli superposées.Il regarda ensuite son environnement.L'aréne était aujourd'hui plate,exépté quelques colonnes qui se dressaient ça et la.Toujours utile,elles pouvaient avoir bien des usages.Oliver repéra en passant quelques étarngers,et chose plus rare encore,une étrangére.Suspect.Il faudrait l'apréhendait,mais avant cela,il avait quelqu'un a tué.Il se reconcentra sur le combat,s'avisant avant que la brute ne le charge qu'il était commencé.

Le jeune homme faillit embrocher celle-ci,qui laissait sa garde découverte,mais se ravisa,se rapellant qu'il devait donner un beau spectacle.Il se contenta donc de se baisser pour éviter le coup porté par la masse de son adversaire,et de profiter de l'élan considérable que sa charge lui avait donné pour le soulever et l'envoyer à quelques métres de la.Il s'attendait à le voir s'écrouler lourdement,mais celui-ci se réceptionna souplement,ce qui soulagea Seavan.On ne lui avait pas donné un boeuf lourdaud comme adversaire.

Celui-ci recommença à charger,mais il modifia sa garde,portant sa massue au dessus de sa tête.Une provocation évidente.Oliver tendit le bras,et ses os,avec un bruit écoeurant,sortirent de la paume de sa main,pour croitre et avancer à toute vitesse vers son adversaire.Comme il l'avait prévu,celui-ci sauta pour retomber droit sur le jeune homme.Celui-ci détacha ses os de sa main,et ceux ci s'enfoncérent dans le sable de l'aréne...La premiére partie du plan ingénieux du jeune combattant était en place.Il esquiva sans grande difficulté l'assaut de soadversaire,et celui-ci,étrangement,ne s'enfonça pas dans le sable,ce qui déconcerta le jeune homme.Le gros guerrier lui indiqua alors ses bottes du doigt.Il le nargauait.Des bottes de légéreté.Voila pourquoi cette masse était capable de sauter comme un félin.Mais aprés tout,cela ne changeait pas ses plans de combat.A la vue de cette provocation,la foule s'exclama et se mit à rire grassement.

Il sauta vers son adversaire,plus agilement que celui-ci ne pourrait jamais le faire malgré toutes ses babioles magiques,et lui assena un puissant coup de pieds à la figure,avant de prendre appui sur celle-ci,et de repartir dans la direction opposée,non sans s'être au préalable essuyé les pieds sur le guerrier temporairement aveuglé,qui ne saisit que du vent quand il tenta d'attraper le leste gladiateur.Enragé par les moqueries de la foule et l'air amusé de son adversaire,le boeuf chargea,de la même maniére que précedemment.Oliver fit trois pas de côté,et envoya ses os,et les détacha de nouveaux quand le guerrier sauta.Recommençant l'opération plusieurs fois,il attira son adversaire au centre de l'aréne à la cinquiéme esquive.

Celui-ci,enragé et laissant parler ses instincts de comabttants,suivit Oliver.A la surprise de tous,les cinqs bout d'os dessinaent un pentacle sur le sol,qui fut parfaitement visible quand ils s'illuminérent en ressortant du sable sous lequel ils étaient entérrés,prenant une teinte rouge sang.Seaven sourit méchamment,et regarda s'élever lentement son adversaire,mainteant emprisoné dans un globe incolore et translucide.Le jeune homme,victorieux,croisa les bras et énonça d'une voix claire,expliquant le combat à la foule déroutée:

Ceci est le trente-huitiéme rituel de magie noire.A l'aide d'un pentacle aux lignes non reliées entre elles,et tracées avec de la matiére humaine,on capture tout adversaire se trouvant à l'intérieur.Voila pourquoi j'ais répété cinq fois la même opération,en faisant attetion à mes placements divers.Notre ami à la lourde massue s'est remarquablement bien prété à ce jeu.Jeu qu'il est temps de terminer,Maitre empereur,dois-je le mettre à mort?

Seavan connaissait d'avance la réponse,mais c'était une maniére de témoigner sa loyautée à l'empereur.Celui-ci se leva majestueusement,et s'avança vers le rebord de son balcon,levant les bras pour réclamer le silence.Pendant qu'il réfléchissait,Oliver plaça une main sur le globe qui contenait son adversaire maintenant affolé.Quand son souverain eut donné le signe de la mise à mort,le globe se mit à devenir de plus en plus petit,écrasant lentement le gladiateur,qui mit cinq bonnes minutes à mourir.La foule vociféra alors sa joie cruelle,hurlant tour à tour les noms de l'empereur et du général.Celui-ci quitta dignement les lieux,aprés avoir salué une derniére fois l'empereur.L'aréne se vida peu à peu,et le guerrier chercha dans la foule qui se déversait de l'entrée principale l'étrangére.Il ne la vit pas,et se résigna à la trouver,quand une voix l'interpella.Il se retourna,et fixa son regard froid sur son interlocuteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alecto

avatar

Nombre de messages : 16
Peuple : Peuple du feu
Age RP : 19 ans
Fonction : Maîtresse de l'école du feu
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Niveau: 20
Expérience:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Sanglant combat.PV Alecto.   Mar 26 Aoû - 0:18

Sa chevelure flamboyante ramenée derrière sa tête et ses yeux émeraudes la désignaient clairement comme une étrangère dans la ville des ténèbres. De nombreux regards s'étaient tournés vers elle mais nulle question ne lui avait été posée. Les gens dans ce pays n'avait pas la langue très pendue.
Pourquoi être venue ici? Etait-elle devenue folle? Si jamais son peuple venait à savoir la véritable raison de son séjour à Zakan, nul doute qu'elle finirait très mal. Il avait déjà été difficile à la jeune femme de convaincre les gens hauts placés de son peuple. En effet, pourquoi la maîtresse de l'école du feu se porterait-elle volontaire pour une mission diplomatique? Habituellement, ce genre d'affaires revenait à des gens formés pour. Car aller marchander quelques babioles de valeur chez les Sans Coeur était une chose plus compliquée que d'aller chez le peuple de la terre.
Mais Alecto avait su se montrer convaincante. Elle voulait changer d'air et résoudre un conflit qu'elle avait soit disant eu avec un habitant de Zakan. Comme le peuple du feu l'appréciait plutôt bien, elle était arrivée à ses fins.
Et maintenant, elle était assise dans les gradins de l'arène de la mort. Un combat à mort avait été annoncé, et ce n'était que par pure curiosité que la jeune femme avait décidé de venir. Mais dès lors que le combat avait commencé, elle s'était demandé si sa défunte mère avait aimé cet endroit.

Le premier homme qui avait été introduit dans l'arène avait été désigné comme un criminel. La difficulté avec laquelle il avait fallu le capturer était récompensée d'une bien triste manière. D'après les murmures excités qui l'entouraient, Alecto croyait avoir compris que le malheureux devait affronter un homme particulièrement effrayant. Un guerrier déjà aguerri malgré sa jeunesse et placé en haute estime du roi. Même si son nom n'avait pas été prononcé, la jeune femme pensait savoir de qui il s'agissait. Sa position au sein de son peuple n'était pas des plus mineures, c'est pourquoi elle avait accès à de nombreuses informations concernant les autres nations. C'est en voyant apparaître l'homme en question qu'elle put se satisfaire de sa logique presque imparable.
L'homme dont le squelette terrifiant stupéfiait même le plus dur des sans coeur.
Quand il fit son apparition, il n'adressa pas même un signe aux spectateurs. Toute sa dévotion allait à son roi, ce qu'il démontra en mettant un genou en terre et en le saluant. De son côté, le condamné à mort réclamait des encouragements. Alecto ne fit même pas mine d'applaudir. Elle était trop occupée de toute façon à se demander comment un homme pouvait accepter d'entrer dans l'arène pour tuer et plaire au public.

Un discours d'introduction permit aux deux gladiateurs de se jauger. Durant une seconde, Alecto perçut le regard scrutateur du favori. Chatouillé par le besoin de voir qui l'admirait, celui-ci avait levé la tête vers le public. Habitué aux visages étrangers, il ne s'était peut-être pas attendu aux flammes qui caractérisaient la disciple du feu.
La masse impressionnante du condamné laissait à penser qu'il offrirait aux spectateurs un combat digne du général, mais sous cette arme pesante se cachait un esprit borné et peu stratégique. Jamais il n'aurait eu une chance de battre son adversaire, et les plus gradés de la salle le savaient pertinemment.
S'ensuivit un combat peu loyal. Pour les gens non initiés à l'art du combat, les manières de brutes du prisonnier devaient sembler courageuses. Mais elles étaient véritablement stupides. Il chargeait et attaquait, tandis que son ennemi évitait lestement et enfonçait ses os dans le sable. S'il semblait évident que le général désirait faire durer le combat, la légèreté du condamné était par trop d'égards étrange et anormale. Grâce à son bon sens de l'observation, Alecto fut une des rares personnes à comprendre le stratagème; des bottes de légèreté. Une autre chose lui paraissait bizarre. Le général avait une idée dans la tête, car enfoncer des os dans le sable sans blesser gravement son adversaire avait pour but d'endormir la méfiance du prisonnier.

Alecto garda toute réaction pour elle. Peut-être son héritage maternel lui permettait-il d'assister à cette joute cruelle et inutile sans broncher ni même être horrifiée, mais elle n'en pensait pas moins que cela ne menait à rien d'autre que l'exultation des spectateurs. Mais sans doute était-ce là ce qu'ils voulaient tous.
Le combat prit finalement fin. Les bruits écoeurants que faisaient les os du guerrier lorsque celui-ci les étendait ou les rétractait avaient cessé, et son compagnon de jeu se trouvait maintenant prisonnier d'une sphère incolore. La couleur de son sang n'était pas visible sur son corps trempé de sueur, car il avait à peine saigné. Mais les os qui l'avaient piégé laissaient facilement imaginer la teinte du liquide vital.
Ravi de sa prestation, le vainqueur expliqua son petit tour. Il demanda ensuite quel était le bon vouloir de son suzerain et, une fois que la sentance attendue depuis le début fut prononcée, il posa sa main sur le globe.

Sans broncher ni même ciller, Alecto assista au meurtre considéré comme légalisé du prisonnier. Peut-être n'avait-il pas fait de belles choses dans sa vie, mais personne ne méritait de mourir de cette façon. Malgré cela, elle n'oublia pas dans quel endroit elle se trouvait. L'empire des sans coeur. Leur nom voulait dire bien plus qu'il ne le laissait supposer.
Est-ce que Roselyn avait réellement su aimer son père? Même si elle connaissait déjà la réponse, elle se posait enfin la question.
Autour d'elle, la foule hurlait sa joie vorace et cruelle, tandis que le malheureux mourait à la fois étouffé et écrasé par les parois de sa sphère. Détachée de tout cela, la jeune femme attendit que la salle se fut vidée. Poussée par elle ne savait quelle idée, elle s'était approchée de la barrière archaïque qui la séparait de l'aire de combat. Ayant pris place dans la direction opposée à la porte d'entrée - et de sortie - de l'arène, il était normal que le général ne l'eusse pas aperçue dans la foule rassasiée.
D'une voix calme et presque douce, elle déclara plus pour elle-même que pour l'homme encore si jeune;

"Un affrontement digne d'un roi. Et une fin plus digne encore."

Ses yeux verts se posèrent innocemment sur le guerrier, ses bras croisés et ses cheveux défaits éparpillés autour de son visage - les gens l'avaient bousculée sans ménagement afin d'atteindre la sortie le plus vite possible. Elle ne put s'empêcher d'ajouter sur un ton plus sérieux;

"Avez-vous le sentiment d'être honorable?"

Elle osait poser cette question parce qu'elle avait en quelque sorte l'immunité politique, bien que les gens de ce peuple ne soient pas très à cheval sur les lois entre nations. Et puis, elle était curieuse de nature et cette question, bien qu'apparemment accusatrice, trahissait uniquement son intérêt. Un intérêt porté sur les idées qui pouvaient traverser un homme lorsqu'il s'amusait à tuer pour plaire à ses supérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sanglant combat.PV Alecto.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Griffe et aura. Combat sanglant...
» Rp de combat ? Voir, sanglant ? Grand combattant, passez par là !
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Un combat dans la NFL !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Empire des sans coeur :: Zorga :: Zakan, ville principale des ténèbres :: Arène de la mort-
Sauter vers: