AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La grande histoire des cinq contrées de Zorga.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dozin dÿ Azÿss
Sage mystérieux
avatar

Nombre de messages : 34
Peuple : Aucun.
Age RP : Aussi vieux que le monde ce qui est donc un mystère.
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: La grande histoire des cinq contrées de Zorga.   Lun 26 Mai - 18:14


Quelques pas dans une belle forêt. Petite, dégageant une impression de fragilité. Un pied devant l'autre - chantonnant doucement, la petite fille continuait sa promenade, ses couettes flottant tel un nuage de crême brune. Soudain, sa voix se tut et ses jambes arrêtèrent leurs mouvements. Un homme dormait au pied d'un chêne. La fillette est bien étonnée ; elle croyait cette forêt déserte. Lentement, doucement, elles'approcha. Enfant curieuse, elle s'assit à côté de lui et l'observe.
Soudain, ses pensées deviennent confuses ; ses paupières se ferment. Lorsqu'elle les rouvrit, elle n'était plus dans cet endroit verdoyant jonché d'arbres. Non, elle voit su sang, des hommes à terre. Des milliers de morts s'étendant à perte de vue. Des larmes menacent de couler dans le coin de ses yeux, mais de toute ses forces, elle les retint. Tout ceci n'était qu'un rêve. Pas le sien, cependant, non, celui de l'homme assoupit à ses côtés. Encore une fois, la fatalité avait fait que son pouvoir s'exerça sans son consentement - mais elle était jeune et avait encore beaucoup à apprendre.

En regardant autour d'elle, elle reconnut ce lieu : c'est son monde. Mais tous ces cadavres lui fit penser à une guerre. Elle se souvint alors de ces contes racontés aux enfants. L'histoire d'une guerre à l'origine des peuples. Elles n'en connaissait pas les détails, mais cela n'allait pas tarder...
Le lieu disparaut et un autre prit place. La fillette sentit quelque chose la traverser - c'étaient des hommes vêtus tels des mages. Elle remarqua très vite un petit garçon qui sauta dans les bras de l'un d'entre eux. Les mines étaient réjouies. La petite fille pensa alors à une victoire. Et elle ne se trompait pas ; l'enfant se mit à parler avec l'homme le tenant dans ses bras.

"On a gagné ?
-Oui, mon fils. On a gagné."

Les yeux de la jeune fille s'écarquillèrent, l'image de ce champ de cadavres lui revenant alors à l'esprit. Tournant la tête sur le côté, elle aperçut un mage qui avait l'air différent des autres. Son air était plus grave, il émanait de lui une certaine force mais aussi un aura mélfique hors du commun. De nouveau, le lieu se volatilisa et un autre apparut.
Regardant autour d'elle, la jeune fille vit de nouveau le jeune garçon. Le même homme le tenant dans ses bras précedemment le poussa et le faisait jurer de rester cacher. Ainsi, il resta derrière un tonneau tandis que l'homme s'éloignait.

"Papa..."

Le coeur de la fillette se serra. Elle avait compris que quelque chose d'important se préparait, et le ton plaintif du garçon témoignait sa crainte. Regardant dans la même direction que lui, elle remarqua une bataille s'annoncer. Seulement, cet affrontement n'arrivait pas à prendre fin. Malgré leur acharnement, les mages n'arrivaient pas à vaincre celui qu'ils craignaient tous. Les mages abandonnèrent quelques instants, se regroupant. Ils parlaient à voix basse, mais étant assez proche d'eux la petite fille put percevoir quelques mots volant à ses oreilles. Il fut convenu que chaque mage jetterait son sort le plus puissant, le plus destructeur, qu'il pouvait utiliser.
Le père du garçon lança un dernier regard en sa direction. Puis il reprit position avec ses camarades.

La jeune fille resta stupéfiée - ses membres ne répondaient plus. Les mages lançaient des sorts plus puissant les un que les autres, plus terrifiant, dépassant tout ce que la fillette avait pu imaginer jusqu'ici...

Le sorcier maléfique se retrouva suspendu dans les airs. Les mages maintenaient leurs sorts du mieux qu'ils le pouvaient - une lumière perdurait dans leurs yeux, ils savaient qu'ils allaient gagner, ils savaient qu'ils allaient enfin réussir à se débarrasser de ce mage qui les gênait tant. L'enfant regardait avec intetion le mage noir. Il semblait avoir compris que son heure était proche ; il utilisa le sort le plus vil, un magie ancestrale presque perdue au service du mal.

La suite du spectacle effraya la petite fille. Son corps se détacha en plusieurs morceaux, chacun d'entre semblaient se mélanger au sort, leur conférant un pouvoir distinct des autres.
La fillette put facilement analyser la situation, grâce aux contes qu'elle avait entendu. Au fur et à mesure que les choses se passaient devant ses yeux, elle parvenait à faire le lien avec les légendes qu'on lui racontait.

"Papa..."

Le gémissement plaintif du garçon se répéta. Il avait peur. La jeune fille éprouvait de la tristesse pour lui. Car elle connaissait la suite de l'histoire. Elle se la racontait tout en regardant les actes défiler sous ses yeux.

La première chose qui fut retiré au sorcier fut ses pensées, qui une fois mêlées au sort, pénétrèrent dans les corps d'un homme et une femme. Les deux mages perdirent la mémoire, oubliant leur passé, mais aussi comment utiliser leurs sorts, tout ce qu'il faisait d'eux des mages s'effaça en même temps que leurs souvenirs. Ensuite, ils furent envoyés à l'un desbouts de leur monde avec la particularité de voler et lire dans les pensées d'autrui, mais aussi manipuler les esprits et fermer les leurs aux autres afin de ne pas pouvoir découvrir quels étaient leurs songes.

La scène se répéta, mais avec cette fois-ci le sang du mage noir. De nouveau, un homme et une femme furent choisis. Le sort mêlé à ce sang leur conférait le pouvoir du feu - ils arrivaient à le manipuler, le créer, mais aussi résister aux pires canicules pouvant leur faire face. Ce couple fut envoyé à l'extrême opposé du précédent.

Les choses ne s'arrêtèrent pas là, au grand désarroi des mages. Le sorcier perdit tous ses sens - vue, toucher, odorat, goût et ouïe. Ils leur fut attribué le don de transformer la matière, donnant aux deux mages suivant ce pouvoir extraordinaire, en plus de leurs sens devenus surdéveloppés.

Alors que les quatre mages restant prenaient des airs dépités, tout en maintenant leurs sorts, les organes vitaux du sorcier furent associés à un nouveau couple de sexe opposé, leur conférant un savoir sans limites et le pourvoir de guérison - en échange de leur propre énergie, ils pouvaient guérir toutes les blessures. Eux aussi furent envoyés dans une contrée lointaine...

Les deux mages restant éprouvèrent une soudaine crainte, leurs yeux terrifiés fixait ce qu'il restait du sorcier, c'est-à-dire sa peau et ses os. Ils n'échappèrent pas à leur destin ; eux aussi furent expédiés dans un lieu reculé, l'endroit le plus malsain existant sur cette terre. Ces deux mages ne possédaient pas de codeur, que ce soit au sens figuratif que réaliste du terme, et leurs pouvoirs étaient aussi sombres que leur âme. Leur objectif
fut - et resta - l'anéantissement des quatre autres peuples. Ces deux mages ne possédaient aucune pitié.

L'atmosphère devint à nouveau calme. La jeune fille regarda autour d'elle. Il ne semblait ne plus rien avoir. Rien sauf les pleurs du garçon à ses côtés. Lui envoyant un regard plein de compassion, elle restait immobile, sachant qu'elle était impuissante. Mais quelque chose avait changé. Le garçon semblait avoir quelque chose de différent. Il ne dégageait plus la même chose...La fillette se demanda si cela avait un lien avec le sort du mage noir ?...

Elle n'eut pas la réponse. Son esprit quitta le rêve de l'endormi. Se retrouvant brutalement dans la réalité, elle se releva doucement. Mais l'homme avait disparu. Elle chercha autour d'elle, regardant d'un oeil observateur chaque recoin des environs. Ce fut finalement en relevant la tête qu'elle l'aperçut, haut dans le ciel, s'envolant sûrement dans un autre lieu. La fillette lâcha un soupir. Tout s'était passé si vite que s'en était presque irréel. Mais ces images ne disparaissaient pas de son esprit. Sans doute était-elle l'une des seules de sa génération à avoir vu ces images lourdes qu'étaient celles de l'histoire de son monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zord-rpg.forums-actifs.net
 
La grande histoire des cinq contrées de Zorga.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinema : J'avais 5 fils.
» [Théorie] Lippoutou, une grande histoire
» Je crois que c'est le début d'une grande histoire ... (Clayton) FINI
» La plus grande fraude de l'histoire?
» [FB Solo] Bout d'histoire d'une grande guerrière du Puma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RP :: Le grand Livre du Sage mystérieux-
Sauter vers: